Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Teen.Spies.Departement.

We have a dream! One day we will give fun around us. We want to share our stories and the best jokes ever. Are you able to follow us in our adventures ?

Mme. Anne Nature

The amazing-Tori est de retour !!! 

Je ne sais pas pour combien de temps et je m'en fiche ! Vous m'avez énormément manqué mais j'ai pu constater que vous étiez en bonne compagnie ( n'est-ce pas Alex ;)). 

Je vous écrit aujourd'hui pour vous faire partager un de mes travaux ( je sais hyper palpitant ...) Néanmoins j'aimerais beaucoup que vous me dites ce que vous en pensez !!! 

En revanche la raison de notre absence ce sera pour une prochaine fois... ( -rire machiavélique-) 

Laissez-moi vos commentaires !  

Imaginons que le manoir d'Ella ressemble  celui-ci...

Imaginons que le manoir d'Ella ressemble celui-ci...

Dans ce quartier, il était d'habitude de croiser des personnes étranges. Elles étaient juste un peu particulières. C'est cette particularité qui me donne envie de vivre, de construire un abri autour de moi autour de cette étrangeté infini, à la fois si délicieuse et terrifiante. Le désir que l'on éprouve lorsque l'on sait que rien n'est moins important que l'universalité humaine formant cet équilibre si parfait qu'est la vie tel que nous la connaissons. Mère nature très imaginative succombe toujours à l'envie de frapper plus fort, plus haut. Au prix de nombreux regrets, certes. Parfois, ces différences forment l'autre monde celui que l'on ne peut atteindre que l'en étant un peu fou soi-même. Mais aussi sage et emprunt à la quiétude. Une désillusion paradoxalement parfaite. Ces êtres, auquel personnes ne pense, ou ne croit, peuvent se montrer plus sage que les humains. Malheureusement, Anne Nature est aussi une dame fort rancunière et surtout très à cheval sur les règles d'équilibre de la vie. Alors quand quelque chose ne lui plait pas, elle fait en sorte qu'il disparaisse en laissant à autrui le soin de s'en charger. Toutefois, cette voluptueuse tendresse que m'apporte ce monde  me brise à chaque fois que j'y pense. Elle me détruit au plus profond de mon être, me hante jour après jour car je sais. Je sais que tout disparaîtra et c'est à moi qu'incombe la tâche de tout détruire. 

CHAPITRE PREMIER : Les maisons particulières... 

Une dame d'un certain âge sortit de son manoir afin de pouvoir comme tout les jeudi contempler la municipalité de Pennyweather's hollow. Un quartier charmant composé de maisons de couleurs sombres, de fenêtres en forme de croix, un mélange de couleur propre aux églises gothiques, ces préférés, et de jardin emplit de cette  verdure intense qu'Ella a toujours trouvé si fascinante. Les arbres étaient hauts, le quartier était propre. Tout le monde savait se mêler de ses affaires et de ne pas chercher à connaître son voisin. Forcément au bout de 154 ans de vie commune ils se connaissaient tous un peu; mais seulement un seul manoir, celui qui sépare la rue en deux en plein centre devant le parc aux statuts brillantes, y a vu grandir un enfant. Ella vit dans ce quartier depuis 17 ans maintenant, et sa connaissance sur l'étendu de la ville n'a jamais pu dépasser la maison de Mme. Fletcher- axiomera. C'était un des nombreux interdits qu'Ella doit malheureusement respecter au risque de... Elle ne le sait pas et n'a pas vraiment envie de la découvrir. Le jeudi matin, Ella fait du vélo jusque chez Axiomera, elle-même  sous sa véranda, à peine aura-t-elle entrevu Ella qu'elle se mettra à crier comme si cette dernière venait de lui arracher son cœur à main nu. Mais sa rencontre avec la veille dame ne sera pas la partie la plus étrange de la ballade hebdomadaire d'Ella. En effet, elle sait qu'au prit de tout ces efforts elle ne devra jamais croiser le regard de Ben-Yogi-Médusa, même si lui n'attend que cette délivrance depuis son exil à Pennyweather's Hollow.  Le plus fou, sera sans doute la route enflammée devant Susan Firetrain dont ces parents sont morts dans un incendie lorsqu'elle était jeune dans le manoir où elle réside aujourd'hui, malgré son âge important, elle n'a jamais pu passer à autre chose. Mais sa maison préférée était bien celle de Lilly Diane Roselyne et de son mari dont son nom jusqu'au aujourd'hui lui est encore inconnu. Lilly Diane était très ami avec son grand père et son père, elle venait donc tout naturellement prendre le thé au manoir une fois par mois. Puis quand Ella arrivait devant chez elle, son accueille  était toujours très chaleureux et Lilly Diane l'a salué toujours. Au grand regret d'Ella, elle n'a jamais pu dépasser le seuil de la porte de cette brave dame. Pourtant Ella lui trouvait une beauté fort particulière qui intime au respect et au désir profond d'en savoir plus. Ces cheveux d'un blond or tombaient en cascade sur ces épaules ferme. Son visage était éclairé par le vert si profond de ces  yeux et de ces pommettes laissant apparaître de jolie fossette digne d'une actrice de cinéma. Elle s'habillait toujours si bien, elle était élégante et savait se  distinguer des autre femmes du quartier aussi par son sourire parfait. Ella rêve de lui ressembler, ou seulement d'être aussi confiante qu'elle. 

Si Ella ne peut pas sortit de ce quartier c'est aussi et surtout parce que son père lui répète  toujours que le différence est mal accueilli chez les personnes de l'extérieur. Ils les appellent les ignorants mais Ella ne sait pas à quoi fait illusion son père. Elle n'a jamais vu aucun d'ignorant,  ou de « normal », comme elle aimait les qualifier.  Sauf une fois, mais Ella refuse de s'en souvenir, cette époque l'a fait trop souffrir. 

C'est donc au rythme de sa respiration haletante qu'Ella termina sa ballade en passant devant le dernier manoir. On lui avait pourtant interdit de s'en approcher mais la jeune fille se sentait bien trop attirée par ces colonnes aux styles gothiques que l'on ajoute à l'aspect mystérieux de l'ombre dont est drapée le manoir. Sa propriétaire, semblait ma foi un peu distante du reste de la communauté, si l'on admettait que les habitants du quartier était un tant soit peu sociable les uns envers les autres...

Ce manoir appartenait à Anne Nature. Il était connu pour y accueillir des êtres encore plus étranges les uns que les autres, puis les voir disparaître encore plus soudainement qu'ils étaient apparut. Les commérages arrivaient jusqu'à Ella racontaient que c'est Anne Nature qui  maintenait tout le monde  captif de ce quartier, parce qu'elle n'avait pas réussi à les détruire: soit était-elle bien trop fière de ces créations, qu'elle les gardait bien précieusement à l'abri dans Pennyweather's Hollow, soit sont-ils  devenu  bien trop puissant pour qu'elle les détruise tous, d'un coup de fourchette magique. Le fait est que si Ella ne pouvait pas sortir du quartier c'était bien par la faute d'Anne Nature. Pourtant, la jeune fille ne se sentait pas puissante bien au contraire, elle était frêle et menu, la simple balade du jeudi matin dans le quartier suffisait à l'essouffler. Peut-être était-ce l'unité de tous les habitants qui était bien trop compliqué à détruire. Mais Ella n'en saura jamais rien.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Moi j'aime beaucoup !!
Alex.
Répondre